En novembre 2022, le site du vendeur KIABI, « KIABI.COM », utilisait Google Analytics et l’exécutait lorsque le bouton d’acceptation des cookies était cliqué.

Une plainte a été déposée à la CNIL pour demander notamment que Google Analytics soit retiré. La Commission a répondu, quatre mois plus tard, que « les services de la CNIL sont intervenus […] en rappelant à la société KIABI EUROPE les obligations qui lui incombent concernant l’encadrement des transferts de données vers un pays hors de l’Union européenne et plus particulièrement vers les Etats-Unis ».

Plus d’un mois après ce rappel à la loi, aucun changement n’a été constaté. Une seconde plainte a été déposée pour réitérer les demandes initiales. La Commission a répondu avoir rappelé la société, une seconde fois, à ses obligations légales.

En novembre 2023, il a été constaté que Google Analytics avait été retiré.

Cette action est désormais terminée.