Non, l’application Microsoft Teams n’est pas un moyen de communication sécurisé, car le contenu des messages, que ce soit les messages texte ou les appels audio, n’est pas chiffré par un chiffrement de bout-en-bout. Microsoft peut donc consulter le contenu de vos échanges tout comme les administrateurs de l’application, si vous utilisez Teams au sein d’une organisation.

Microsoft offre d’ailleurs la possibilité aux administrateurs d’analyser le contenu des échanges, et de rechercher certains mots clés :

« Les communications de conversation et les pièces jointes associées dans les canaux d’Teams publics et privés, les conversations individuelles et les pièces jointes peuvent être analysées pour réduire les risques de communication dans votre organisation. »

Les données sont cependant chiffrées « en transit », c’est-à-dire qu’un chiffrement est appliqué lorsque les données s’échangent entre l’utilisateur et les serveurs de Microsoft, mais aussi « au repos », c’est-à-dire qu’un chiffrement est appliqué lorsque les données sont stockées dans la base de données de Microsoft.

« Teams applique […] le chiffrement des données en transit et au repos. »

Si vous souhaitez dialoguer de façon confidentielle, vous devez privilégier les applications proposant un chiffrement de bout-en-bout, comme l’application Signal1.

Notes et références

  1. Signal est une application utilisant un chiffrement de bout-en-bout, comme je l’ai expliqué dans l’article « Pourquoi nous devrions tous utiliser l’application sécurisée Signal et arrêter d’utiliser WhatsApp, Telegram, Facebook Messenger et les SMS ».